En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience et de personnalisation des contenus. En savoir plus
OK

On en parle dans la presse

Deux fois plus de places pour Palma de Majorque

Buchard Voyages change de compagnie pour ses vols en direction de Majorque. Le nombre de passagers pourrait passer du simple au double.

Un succès fou.

Initiés en 2015, les vols reliant Sion à Palma de Majorque proposés par la compagnie Buchard Voyages connaissent un taux d’occupation estimé à 98%. Si l’appareil utilisé jusqu’à aujourd’hui pouvait transporter jusqu’à cinquante passagers, ils seront désormais 112 vacanciers à pouvoir profiter de l’offre dès l’année prochaine. C’est un Embraer 190 de la compagnie Helvetic Airways qui assurera les 27 allers-retours prévus chaque semaine, du 23 avril au 15 octobre 2017.

Plus de passagers et des billets moins chers

«C’est un risque, mais je ne suis pas inquiet car j’y crois», commente Jean-Albert Buchard, directeur du groupe éponyme. Il faudra désormais remplir chaque semaine les 112 places de l’appareil, plus du double de l’offre actuelle. Mais le directeur n’est pas inquiet. «Nous avons dû refuser de la clientèle à plusieurs reprises», précise ce dernier. Une demande massive qui n’est pas le seul argument à avoir motivé Buchard Voyages dans sa démarche. «C’est une question également économique. Le coût étant divisé par le nombre de personnes à bord, cela nous permettra de baisser nos prix.» Pour l’heure, les futurs tarifs ne sont cependant pas encore fixés. «Nous sommes en plein dans les calculs et le marché hôtelier subit de nombreux changements», explique Jean-Albert Buchard. Car le groupe ne propose pas seulement les vols mais des offres combinées. Le client peut ainsi choisir entre un simple aller ou une semaine complète all-inclusive.

Une offre désormais 100% helvétique

Dès le mois d’avril, l’appareil d’Etihad Regional sera ainsi remplacé par un Embraer 190 de la compagnie Helvetic Airways. «Je suis d’autant plus fier que c’est une compagnie suisse. C’est ainsi une manière de faire tourner l’économie de notre pays.» Car l’offre ne séduit pas seulement les Valaisans. 20% de la clientèle est domiciliée hors canton, d’Yverdon ou de Neuchâtel par exemple. A travers cet investissement, important pour la société basée à Leytron, c’est aussi une occasion de dynamiser le tourisme. «On espère faire bouger les choses. Aux clients désormais d’être réceptifs.»

Compte à rebours pour les futurs vacanciers

Des clients potentiels qui, hier, montraient déjà leur enthousiasme. A peine diffusée, la nouvelle suscitait en effet sur les réseaux sociaux un large engouement. Il faudra cependant attendre le dimanche 23 avril 2017 pour profiter de cette offre. Le premier vol est prévu ce jour-là à 12 h 40 et la liaison se prolongera chaque semaine jusqu’à la mi-octobre. Grâce à une vitesse de pointe à 870 km/h, l’appareil reliera la capitale valaisanne aux îles Baléares en 1 h 20, soit vingt minutes de moins qu’il ne lui en faut aujourd’hui. Au vu des réactions, certains penseraient déjà à faire leurs valises.